CLOTILDE AMPRIMOZ

PARCOURS EN BREF

À la fois réalisatrice pour la danse et chorégraphe pour l'image, Clotilde Amprimoz conçoit et participe à des projets chorégraphiques et cinématographiques depuis 2001. Elle a suivi un cursus pluridisciplinaire en histoire, histoire de l'art et arts du spectacle (Paris 1, Paris 8, EHESS) et travaillé parallèlement avec différentes compagnies de danse en France ou ailleurs (cie des Prairies, l'Association Fin novembre, le CCN de Caen, cie 2k_far, cie Wejna, Air Food Cie, cie Komusin...), ainsi qu'au Centre Pompidou et au Centre National de la Danse. Elle est lauréate en cinéma/vidéo du projet européen Métamorphoses en 2013-2014 réunissant trois lieux culturels : La Briqueterie Centre de Développement Chorégraphique du Val-de-Marne, Les Brigittines (Bruxelles/Belgique) et le centre culturel Zamek de Poznan (Pologne).

 

DÉMARCHE EN BREF

"La création chorégraphique est d'emblée selon moi une pratique interdisciplinaire qui fait travailler ensemble des artistes du domaine de la danse, de la musique, de l'image, des arts plastiques, de la lumière, des arts sonores ou graphiques, de l'architecture...etc. Si mon outil de travail habituel est la vidéo, mon regard et mon implication dans des créations collectives est premièrement chorégraphique et tous les projets que je mène ou auxquels je collabore (spectacles vivants, installations, films, recherche artistique ou pédagogique, performances...) sont rattachés au domaine de la danse. A cette dimension chorégraphique s'ajoute une posture sociale et politique tournée vers les marges, à l'affut des injustices et des causes de perte de la dignité humaine.

Oscillant entre le documentaire et la vidéodanse, mon objectif est de toucher au plus près l'humain par le geste et la parole donnée prioritairement à ceux qui sont devenus invisibles, professionnellement, socialement ou artistiquement. Le parti-pris créatif est de mélanger les mediums et les pratiques sans spécialité ou rôle donné dans des projets de préférence collectifs."


LISTE DES RÉALISATIONS DEPUIS 2006


Films d'auteur, essais ou vidéodanses (entre documentaire, film expérimental et fiction dansée)

Homo Laborans, #5 et #6, 2 portraits de travailleurs ruraux dans le Cantal, 2016

Les traces qui disent qu'un jour ils ont été là, 5min45s, vidéodanse, avril 2015

Archi'corps et rubik's cube, 14min13s, film-atelier dans le cadre du festival Toutes un art, avril 2015

Rien ne sourit plus qu'un fantôme bienveillant, 29 min, avec le soutien du programme Culture de l'Union européenne dans le cadre du projet « Métamorphoses » 2012-2014, co-production ChoréActif, Les Brigittines (Bruxelles), La Briqueterie (Vitry-sur-Seine) et le centre culturel Zamek (Poznan), avril 2014

Au bord du chemin, Moulay, Razet, Mané et Yannick, 4 portraits vidéo-chorégraphiques de 6 à 10 min d'habitants d'Aurillac en situation précaire et transitoire, co-réalisés avec Sylvie Pabiot / compagnie Wejna, 2013

Homo Laborans, #1, #2 et #4 (3 films de 20 min chacun), 3 portraits de travailleurs, 2012&2013

S-Travel, 13 min, film réalisé à partir de la création 2011 de la compagnie Komusin, "Transports intérieurs", janvier 2012

Around the Styx, 3min48s, vidéodanse, septembre 2011

Flash D, co-réalisé avec Regina Ramsl, 2min53s, juillet 2010

Dance to be wild, vidéodanse, 1min52s, juillet 2010

In situ # 2 : les mobiles, en collaboration avec Katya Montaignac, 7min, août 2009 / film récompensé en 2010

Mets le réveil, je me lave de bonheur, film avec la compagnie Auguste Burin, 20'14'', août 2009

Souvenirs ADN, co-réalisée avec Makissa Diabaté, 5min36s, mars 2009

In situ # 1 : l’abribus, en collaboration avec Katya Montaignac, 5min27s, janvier 2008

M’a-muse pour H, 5min16s, novembre 2007


Films documentaires sur la danse

Portrait de Bernardo Montet, portrait de chorégraphe n°6, 9min, coproduction Karus Productions et le Centre Chorégraphique National de Tours, novembre 2011

Zoooum sur la danse contemporaine en Auvergne, film sur la manifestation « ZOOOUM #1, événement de danses contemporaines » qui a eu lieu à Clermont-Ferrand en février 2010, 28’, janvier 2011, produit par Air food company pour ZOOOUM

 

Portraits de chorégraphes directeurs de Centres chorégraphiques nationaux d’origine étrangère, 5 portraits de 5 minutes environ, avril 2007, Lou Productions pour la CNHI*

Regards croisés sur des personnalités importantes de la danse contemporaine venues d’ailleurs, 17', avril 2007, Lou Productions pour la CNHI*

*Ces 6 courts-métrages sont présentés dans l’exposition permanente de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (ouverte depuis octobre 2007)


Installations ou projets pluridisciplinaires

Homo Laborans, 2012-2016, portraits de travailleurs mêlant documentaire, danse et musique, soutenue par différents partenaires (Vidéoformes-Clermont-Ferrand 2013, Recyclart-Bruxelles 2014, communautés de communes du Cézallier et du pays de Murat 2016)

Astoura, bal électro traditionnel, 2012-2013, réalisation pour un bal d'une heure et demie de vidéos accompagnant la musique live de cette formation associant la musique traditionnelle du centre France et l'électro

Appels d’air, 2005-2010, co-réalisée avec Makissa Diabaté, installation plastique comprenant des films, textes, photographies et matériaux divers sur le thème de la nature dans la ville

Dans la campagne vide, réalisation de Marion Rosseel, montage d'une vidéodanse sur 3 écrans avec musicien live, novembre 2007 (12', 1er film) et mai 2008 (30', film définitif pour l'installation) / Présentée au festival vidéodanse du Centre Pompidou en avril 2008 et programmée au festival Dièze de Dijon en juillet 2008


Films réalisés pour un spectacle, captations et adaptations filmiques de chorégraphies

Han Gamjung Memory, 3min39s, création 2016 avec la compagnie Komusin, bande-annonce du spectacle (créé en 2015)

Mes autres, création 2014-2015 de Sylvie Pabiot / Cie Wejna, 5 et 50 min

18ème biennale de danse du Val-de-Marne 2015, réalisation de la bande-annonce, 2min55s, janvier 2015

À titre provisoire, création 2012 de Sylvie Pabiot / Cie Wejna, 5 et 60min

Ni perdue, ni retrouvée, 2012, 5’ et 50’, films de la création de Sylvie Pabiot / cie Wejna

Lakapala, j'ai deux amours, 2011, 6'23'', film de la performance éponyme autour de la Zon-Mai à la Cité Nationale de l'histoire de l'immigration par les danseurs Serge Aimé Coulibaly, Kalpana Raghuraman, Satoshi et Stina Kudo, commande de la CNHI à Karus productions

Transports intérieurs, 2011, 55' et 5', films de la création de la cie Komusin / Eun Young Lee

Marrakech Toys, 2011, 48', film de la création de la cie marocaine 2k_far / Khalid Benghrib

1+1, 2010, 3’ et 35’, films de la création dans l’espace public de Sylvie Pabiot / cie Wejna

Le chant des cocottes-minute, une danse sous pression, 2010, 18'30'' , film réalisé à partir du spectacle « Al-kimiya », solo chorégraphique de Sidi Graoui, produit par Air Food Company

Rumeurs, 20' et 4', 2010, films de la création de Sylvie Pabiot / cie Wejna

Rézo, 50' et 10', 2009, films de la création de Sylvie Pabiot / cie Wejna

Stèles, 40'11'', 2009, film de performances chorégraphiques dirigées par Héla Fattoumi et Eric Lamoureux dans 8 salles des Antiquités orientales du musée du Louvre, produit par le CCN de Caen / Basse-Normandie en collaboration avec le Louvre et le CNSMD de Paris

Monumenta 2008, 26'34'', 2008, film d'une performance chorégraphique d'Héla Fattoumi et Eric Lamoureux au Grand Palais, produit par le CCN de Caen / Basse-Normandie en collaboration avec Arcelor Mittal

Performance Giacometti, 36'34'', 2008, film d'une performance chorégraphique d'Héla Fattoumi et Eric Lamoureux au musée des Beaux-Arts de Caen, produit par le CCN de Caen / Basse-Normandie en collaboration avec le musée des Beaux-Arts de Caen

Husaïs/Express 2 temps, 70' de spectacle (13' de films), chorégraphie d'Héla Fattoumi et Eric Lamoureux, produit par le CCN de Caen / Basse-Normandie, mars 2008