DOCUMENTAIRES / DOCUMENTARIES

Films présentés dans l'exposition permanente de la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration (CNHI), Palais de la Porte Dorée (Paris 12ème) / Extraits et exemple / 2007

Clotilde Amprimoz a réalisé six films pour la CNHI et son exposition permanente en 2007, un film documentaire historique et cinq portraits de chorégraphes contemporains, évoquant les liens entre danse contemporaine et migration aux débuts du XXème et du XXIème siècles.

 

Le premier film, "Regards croisés sur des personnalités importantes de la danse contemporaine en France au début du XXème siècle" est un travail de recherche documentaire qui traite la problématique de la danse et de l’immigration au début du XXèmesiècle en France. Il réunit un certain nombre d’illustrations photographiques, audiovisuelles et d’archives. Ces documents aux supports divers sont compilés selon différentes questions : l’idée de la construction d’un langage moderne à partir des danses exotiques ou antiques, des tendances artistiques qui varient entre un retour vers des formes primitives ou populaires et l’influence des techniques modernes, la problématique identitaire (projection, syncrétisme…) selon les parcours personnels de grandes figures de la danse contemporaine en France venues de l’étranger. A côté des archives audiovisuelles et photographiques, on trouve des interviews de conservateurs de la Bibliothèque-Musée de l’Opéra, Pierre Vidal et Mathias Auclair, et d’une anthropologue de la danse spécialiste des danses exotiques, Anne Décoret-Ahiha. Au niveau sonore intervient une voix off suivant la narration du film, entre les différentes interviews, elles-mêmes mises en parallèle sur certains points. Les figures prises en exemple de manière plus précise dans ce film sont : Loïe Fuller, Isadora Duncan, La Argentina, Nijinsky, Joséphine Baker et Uday Shankar. Nous avons essayé au montage de faire en sorte que le rythme des images et la narration de la bande sonore forment un ensemble dynamique et pédagogique dans l’optique de s’adresser à tout public.

 

Archives utilisées : 

  • Gaumont-Pathé Archives
  • Musée Rodin
  • Agence Roger-Viollet 

 

Interviews réalisées :

  • Anne Décoret-Ahiha, anthropologue de la danse
  • Pierre Vidal, directeur de la BMO
  • Mathias Auclair, conservateur de la BMO

"Portraits de chorégraphes contemporains d’origine étrangère à la direction de centres chorégraphiques nationaux en France", les cinq portraits de chorégraphes contemporains (réalisés en 2007)

 

Comment aborder le travail d'un chorégraphe à travers sa parole ? C'est une pensée en marche qui se déroule sous notre regard porté par la dimension sensible de sa danse. Un point de vue sur une personne et son oeuvre vivante qui ne résume pas une carrière en quelques minutes mais qui interroge plutôt la démarche à travers les questions d'identité et de posture au quotidien.

Une série de cinq portraits de chorégraphes d'origine étrangère figure dans la partie "Diversités" de l'exposition permanente de la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration à son inauguration en 2007 et les années suivantes. En 2011, la réalisatrice décide de continuer la série avec un portrait de Bernardo Montet en 2011, avant qu’il quitte le CCN de Tours, sur le même principe que les autres portraits. Révélant à travers un entretien intimiste leur identité artistique, les chorégraphes exposent leur manière de travailler et de créer et témoignent de leur histoire personnelle liée à l'immigration.

Les portraits réalisés, dont la liste figure ci-dessous, ne sont pas seulement des interviews filmés mais sont étayées par des images du travail concret de ces directeurs de compagnies et de structures, en particulier des images de leur travail chorégraphique. L’interview où l’on trouve des questions communes à toutes les personnes interrogées, mais aussi relatives au parcours personnel et au travail de chaque chorégraphe, a servi de base pour la bande sonore de chaque portrait. Le montage des images est plus libre et vivant avec une alternance entre des moments de dialogue et des images de leurs activités, principalement artistique. Nous leur avons demandé quelle importance cet accueil sur le territoire français et cette nomination à la tête d’un centre chorégraphique national a eu sur leur création et le rapport qu’ils entretiennent avec leur pays ou culture d’origine. Il n’y a pas de voix off pour ce film, la parole est donnée à ces artistes et s’ils ne parlent pas français, des sous-titres traduisent leur propos. Les entretiens d'une durée variant entre trente cinq et cinquante minutes ont été réduits à des formats de cinq minutes environ pour rentrer dans le cadre de l'exposition permanente. Au montage, la parti-pris est de donner la place principale à la danse avec des correspondances possibles mais non- obligatoires avec les propos qui ont leur propre fil et cohérence, le lien est plus en filigrane : l'identité artistique est toujours en construction tout comme l'identité personnelle, elle s'appuie sur ses expériences réelles et s'échappe dans l'imaginaire.

 

Liste des chorégraphes et CCN où ils étaient ou sont encore directeurs :
- CCN de Rillieux-la-Pape en 2007 : Maguy Marin (d’origine espagnole)
- CCN de Roubaix en 2007 : Carolyn Carlson (d’origine américaine et

finlandaise)
- CCN d’Angers en 2007 : Emmanuelle Huynh (d’origine vietnamienne)
- CCN d’Aix-en-Provence en 2007 : Angelin Preljocaj (d’origine albanaise) - CCN de Caen en 2007 : [Eric Lamoureux et] Héla Fattoumi (d’origine

tunisienne)page1image45910656

- CCN de Tours en 2011 : Bernardo Montet (d’origine guyanaise)

 

EQUIPE DE RÉALISATION DES FILMS
Auteur : Clotilde AMPRIMOZ
Réalisation, Montage : Martin GEISLER – Clotilde AMPRIMOZ
Images : Clotilde AMPRIMOZ – Awatef BOUCHET – Adrien FOULIARD – Martin GEISLER – Romain SMETS
Producteur exécutif : Martin GEISLER
Produit par LOU PRODUCTIONS (devenu KARUS PRODUCTIONS en 2008)
2007 - Tous droits réservés © Cité nationale de l’histoire de l’immigration

Portrait supplémentaire réalisé en autoproduction en 2011

LISTE DES DOCUMENTAIRES DE CRÉATION RÉALISÉES PAR CLOTILDE AMPRIMOZ

Documentaires sur la danse

 

Portrait de Bernardo Montet, portrait de chorégraphe n°6, 9min, coproduction Karus Productions et le Centre Chorégraphique National de Tours, novembre 2011

 

Zoooum sur la danse contemporaine en Auvergne, film sur la manifestation « ZOOOUM #1, événement de danses contemporaines » qui a eu lieu à Clermont-Ferrand en février 2010, 28’, janvier 2011, produit par Air food company pour ZOOOUM

 

Portraits de chorégraphes directeurs de Centres chorégraphiques nationaux d’origine étrangère, 5 portraits de 5 minutes environ, avril 2007, Lou Productions pour la CNHI1

 

Regards croisés sur des personnalités importantes de la danse contemporaine venues d’ailleurs, 17', avril 2007, Lou Productions pour la CNHI / Ces 6 courts-métrages sont présentés dans l’exposition permanente de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (ouverte depuis octobre 2007) 

Documentaires sur la musique

 

Tak, un aperçu des traditions culturelles d'un groupe de musiciens tsiganes turcs à Edirne, co-réalisé avec Kadriye Ramazanoglù, 16'39'', février 2006

 

Deux journées à Kesan, une immersion dans un quartier tsigane turc, co-réalisé avec Kadriye Ramazanoglù, 16'08'', mars 2006

 

Ça brasse fort à Capbreton, la 9ème édition des Déferlantes francophones du festival de musique québécoise et acadienne à Capbreton, 45'25'', mai 2007

 

Présenté au cinéma le Rio de Capbreton pour la 10ème édition du même festival

 

 


FILM DOCUMENTAIRE DE CRÉATION / Projet 2018-2019 qui a du être abandonné

 Le Souffle, un partage d’émotions (Titre provisoire)

Un film documentaire de Clotilde Amprimoz (Association ChoréACtif) en coproduction avec la Compagnie Komusin  (Corée du Sud)

 

Un film qui respire

Ce film est l’occasion d'aller aux origines du spectacle chorégraphique AH-HI (cie Komusin), qui a pour thème la respiration, et de s'intéresser plus particulièrement à la respiration Seokmun, enseignée à la Danceable Helen Keller.

En entrant en contact avec cette organisation sociale coréenne qui travaille avec des personnes en situation de handicap, Clotilde Amprimoz et Eun Young Lee observent leur travail et tentent de mettre en valeur les liens profonds entre notre corps et nos émotions. Ces liens sont révélés à travers la danse et les corps de chacun, grâce à leur pratique de la respiration. Elles veulent partager cette vision dans ce film documentaire et dans la création chorégraphique AH-HI, où elles collaborent étroitement.

Quelque soit notre âge, notre identité ou nos difficultés (handicaps, problèmes sociaux, etc.), la danse est ouverte à tous et permet d’instaurer un moment de liberté et de création, que nous nous offrons à nous-mêmes et que nous partageons avec les autres.

C’est le message que souhaitent transmettre Clotilde Amprimoz (ChoréACtif) et Eun Young Lee (cie Komusin) dans ce film documentaire.

La danse par la respiration permet à chacun de se connaître soi-même tout en s'exprimant librement, cette danse développe la créativité, l'empathie envers les autres et envers le monde qui nous entoure, c'est une forme d'expression artistique et de philosophie de vie. À partager absolument !

 

Pour plus d’informations:

www.compagnie-komusin.com

www.facebook.com/komusin

 

Photo de Tommy Roussel, AH HI, création en cours, mars 2018
Photo de Tommy Roussel, AH HI, création en cours, mars 2018