HOMO LABORANS,                                       série de portraits de travailleurs, 2016-2018

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU PROJET "HOMO LABORANS" / PRESENTATION OF THE PROJECT (ENGLISH BELOW, IN BLUE COLOUR)

Le projet Homo Laborans est venu du désir de donner à voir des femmes et des hommes dans l’exercice des métiers visibles ou invisibles qui fabriquent notre quotidien. Initié en milieu urbain dans l'espace public, ce projet se développe désormais aussi dans des territoires ruraux. Rencontrer une personne, découvrir un métier, faire se croiser des mondes professionnels éloignés, tels sont les enjeux de cette création.

 

Homo Laborans propose la création in situ de portraits de travailleurs, sous forme de films documentaires de création faisant intervenir le travailleur dans son espace quotidien, aux côtés de musiciens et de danseurs qui interagissent avec lui.

 

Il en découle la création d’un portrait filmé, qui peut être diffusé seul, accompagné d’une performance musicale et dansée dans l’espace de travail, l’espace public et un lieu de diffusion, ou sous forme d'installation audio-visuelle.

 

Sujets des portraits, les personnes au travail sont aussi impliquées comme sujets dans le processus de création. L'émotion se traduit dans les mots, les gestes du travail, les gestes chorégraphiques et la musique afin de créer l’inédit d’une rencontre imprévue. En découlent des échanges riches d’humanité entre les travailleurs, les artistes et les publics.

Description in english

Homo Laborans' purposes are to meet a person, a job, to cross professional worlds that do not have the opportunity to mix.

 

The project was born from a desire to highlight the trades and the people who work in the public space : visible and yet ignored workers, hardship of these trades. The first portraits are urban « yellow jackets » workers that wash or paint our public space. The fourth one is a winemaker in a very isolated area. Noting the ignorance and isolation of trades in rural areas, the project continues in "difficult" artistic territories.

 

Homo laborans is a set of filmed portraits, presented alone, with the live performance of the invited artists or as an installation, which mixes documentary approach, dance and music; each worker's portrait is performed by a dancer and a musician ; the emotion is translated into words, gestures and music in order to create new and rich encounters between the worker and the artists.

 

DANS LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU LOIRE-FOREZ / CENTRE CULTUREL DE GOUTELAS printemps 2018

ENGLISH IN BLUE BELOW


La danseuse Maria Peredo Guzmàn chez Mathilde Bost, Ecuries du Nirvana / Photo : Clotilde Amprimoz
La danseuse Maria Peredo Guzmàn chez Mathilde Bost, Ecuries du Nirvana / Photo : Clotilde Amprimoz

Accueillis en résidence de création par le Centre culturel de Goutelas en mars et avril 2018, l'association ChoréACtif et ses artistes (la cinéaste Clotilde Amprimoz, la danseuse Maria Peredo Guzmàn et le musicien Daniel Perez, le preneur de son et compositeur François Arbon, et le régisseur Simon Stenmans) ont fait la rencontre de trois personnes/métiers liés aux chevaux.

 

Durant ces deux semaines de résidence, ils ont pu observer Mathilde Bost, gérante et responsable d'une écurie de propriétaires et d'élevage de chevaux lusitaniens, Didier-Jean Henri ancien Jockey et enseignant l'entrainement de chevaux de courses au trot dans une Maison Familiale Rurale, et Johan Boutin, maréchal ferrant basé à Feurs, leurs mouvements et gestes quotidiens. Trois personnes passionnées par les chevaux depuis leur enfance ! Ils ne comptent pas leurs heures en compagnie de ses animaux fascinants, comme la plupart de ceux qui choisissent cette filière cheval qui a un lien particulier avec ce territoire par son histoire et sa géographie.

 

Le musicien Daniel Pérez avec le maréchal ferrant Johan Boutin au centre équestre du domaine de Boise près de Feurs
Le musicien Daniel Pérez avec le maréchal ferrant Johan Boutin au centre équestre du domaine de Boise près de Feurs

 

Cette résidence a permis de nourrir une approche artistique du métier, par la vidéo, la danse et la musique. Un dialogue s'est alors créé entre les gestes des travailleurs et ceux de la danseuse  et du musicien, sous l’œil de la caméra ; un échange singulier entre des personnes qui n'ont pas l'habitude de se côtoyer au quotidien, une immersion pour chacun dans le domaine de l'autre. Une création commune chorégraphique et musicale captée et retranscris sous la forme d'un film de 20 à 30 min et d'une installation audio-visuelle par la réalisatrice et ses collaborateurs !

Le film "Homo Laborans #7" projeté le 17 juin 2018 au Chemin en scène et en musique (42)

La projection du film Homo Laborans #7 s'est tenu le dimanche 17 juin 2018 à 16h30 et 17h (2 séances car beaucoup de monde) dans le cadre des chemins en scène et en musique de la Communauté de Communes du Loire-Forez, qui a eu lieu au hameau de Ciergues (proche de St Sixte).

 

L'installation audio-visuelle liée à ce travail et ces métiers est visible entre le 9 juin et le 23 septembre 2018 à l'office du tourisme et à la médiathèque de Boën-sur-Lignon.

Un aperçu de l'installation et de la projection en images

Télécharger
Dossier de l'installation audio-visuelle sur deux sites à Boën-sur-Lignon avec différentes informations sur celle-ci
DossierCompletHL7installationÉté2018.p
Document Adobe Acrobat 799.1 KB

 

Merci aux partenaires du projet : Le Centre culturel de rencontre de Goutelas et à Loire-Forez Agglomération, la Maison Familiale de Mornand-en-Forez, Virginie Giraud pour ses conseils,
Mathilde Bost, Didier-Jean Henri et Johan Boutin pour leur gentillesse, leur temps accordé et leur accueil, aux propriétaires de chevaux, chevaux et cavaliers des Écuries du Nirvana, au centre équestre du domaine de Boise, à l'équipe des Chemins en scène et en musique, à Réseau en scène en Languedoc-Roussillon et aux rencontres DAV Massif Central 2017

DESCRIPTION OF THESE THREE PORTRAITS IN ENGLISH 2016-2018

Hosted in residence in three places for two weeks of creation on each site, between 2016 and 2018, Clotilde Amprimoz and her teams (a soundman, a musician, a dancer for each portrait) met cheese makers, producers of Saint-Nectaire fermier, three pastry makers manufacturers of the Murat cone and people working in the equine field. The artists had observed their work, their movements and their gestures and discover these rural jobs with the constraints, joys, difficulties and personalities of each (three different people observed by category of profession).

 

 

This observation phase belongs to the artistic approach of the profession, through video, dance and music. A dialogue is then created between the gestures of the workers and those of the dancer and the musician(s), under the eye of the director's camera; a singular exchange between people who are not used to contemporary dance or music, an immersion for everyone in the field of the others.

 

 

The movies "Homo Laborans # 5, Portraits of cheesemakers in Cézallier", "Homo Laborans # 6, portraits of manufacturers of Murat's cornet" and "Homo Laborans # 7, Mathilde, horse trades in Loire-Forez", continue the work started in 2011. Movies, performances or installations associated with them, show the living arts in everyday life and reaffirm the accessibility of each to a poetic look at his environment and others. These works speak of a territory and highlight its inhabitants and their intangible heritage (profession, know-how, citizens' eyes on their place of life and work, on their heritage, on themselves and the world around them ....).

 

DANS LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CÉZALLIER, été-automne 2016


©Clotilde Amprimoz, Tournage dans le Cézallier, été 2016, au Gaec Ragain avec Lisa Robert et Romain Maurel
©Clotilde Amprimoz, Tournage dans le Cézallier, été 2016, au Gaec Ragain avec Lisa Robert et Romain Maurel

Accueillis en résidence de création dans le Cézallier deux semaines durant l'été 2016, l'association ChoréACtif et ses artistes (la vidéaste Clotilde Amprimoz, la danseuse Lisa Robert et les musiciens Romain Maurel et François Arbon) ont fait la rencontre de fromagers et fromagères. Durant ces deux semaines de résidence, ils ont pu observer ces producteurs de Saint-Nectaires fermiers et en découvrir la fabrication, ses mouvements et ses gestes.

 

Cette phase d'observation a permis de nourrir une approche artistique du métier, par la vidéo, la danse et la musique. Un dialogue s'est alors créé entre les gestes des travailleurs et ceux de la danseuse  et des musiciens, sous l’œil de la caméra ; un échange singulier entre des personnes qui n'ont pas l'habitude de se côtoyer au quotidien, une immersion pour chacun dans le domaine de l'autre.

©Clotilde Amprimoz, Tournage dans le Cézallier, été 2016, au Gaec L'Estival avec Lisa Robert
©Clotilde Amprimoz, Tournage dans le Cézallier, été 2016, au Gaec L'Estival avec Lisa Robert

 

Le projet a été présenté dans le cadre des "Bistrots d'automne", ainsi que sous forme d'une installation :

le samedi 12 novembre à 18h30 à l'auberge de Pradiers (15). L'occasion pour Clotilde Amprimoz de revenir sur sa démarche pour le projet « Homo Laborans  » et d'échanger autour du métier de fromager, en revenant plus particulièrement sur le film tourné dans le Cézallier. "L'apéro tchatche" a été suivi d'une repas et d'un concert des Flying Tractors.

Du 22 octobre au 12 novembre 2016 à l'Office du Tourisme d'Allanche, une exposition autour du métier de fromager est venue nourrir cette présentation, d'objets et d'images filmées.

 

Le film « Homo Laborans #5  » a été projeté le samedi 10 décembre à la salle des fêtes de Marcenat, suivi d'une performance avec l'équipe artistique puis d'un bal du "Maurel drop trio".

 

©Clotilde Amprimoz, Tournage dans le Cézallier, été 2016
©Clotilde Amprimoz, Tournage dans le Cézallier, été 2016

Merci aux partenaires du projet : La Communauté de communes du Cézallier (création et diffusion) et le Parc régional des Volcans d'Auvergne (bistrots d'automne) ainsi qu'aux fromagers/ères (Gaec L'Estival, Gaec Ragain ainsi que Cathy et Franck Moulin de Montgreleix)

 

La bande-annonce


Le film

DANS LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE MURAT, Printemps-été 2016


©Clotilde Amprimoz, Tournage à Murat, été 2016, chez Serge Pantel avec Isabelle Franques
©Clotilde Amprimoz, Tournage à Murat, été 2016, chez Serge Pantel avec Isabelle Franques

Tout comme dans le Cézallier, l'association ChoréACtif a été accueillie en résidence de création à Murat (15) deux semaines durant l'été 2016. Cette fois-ci, les artistes, Clotilde Amprimoz (vidéaste), Isabelle Franques (danseuse), François Arbon et Fabrice Charles (musiciens), ont pu rencontrer les trois artisans-pâtissiers de la ville (Serge Pantel, Pierre Conquet et Olivier Sourzac) , en vue de la création d'un film et d'une performance pour la fête du cornet de Murat.

 

Ces deux semaines de résidence ont permis un repérage avec les artistes chez les pâtissiers et dans la ville, le tournage du film chez les différents artisans, la création et les premières répétitions de la déambulation et de la performance.

 

©Clotilde Amprimoz, Tournage à Murat, été 2016, chez Olivier et Yves Sourzac avec Isabelle Franques et Fabrice Charles
©Clotilde Amprimoz, Tournage à Murat, été 2016, chez Olivier et Yves Sourzac avec Isabelle Franques et Fabrice Charles
©Maud Anginieur, Tournage à Murat, été 2016, Clotilde Amprimoz et Isabelle Franques
©Maud Anginieur, Tournage à Murat, été 2016, Clotilde Amprimoz et Isabelle Franques

Le 17 septembre 2016 à 20h45, départ du parvis de l'hôtel de ville de Murat pour une déambulation avec la danseuse et les musiciens au fil d'un parcours ponctué d'arrêts-minutes artistiques devant chaque boulangerie-pâtisserie de la ville, jusqu'au point de rendez-vous, la place marchande en haut de la rue du Bon Secours, où s'est tenue la représentation.

 

Au terme de cette déambulation, les spectateurs ont pu découvrir le film « Homo Laborans #6 – Portraits des artisans-pâtissiers de Murat » réalisé lors de ces deux semaines de résidence à Murat, cet été 2016, par Clotilde Amprimoz, ainsi que la performance - associée au film - de la danseuse, Isabelle Franques, et des musiciens, François Arbon et Fabrice Charles.

 

©Clotilde Amprimoz, Tournage à Murat, été 2016, Fabrice Charles, Isabelle Franques et François Arbon
©Clotilde Amprimoz, Tournage à Murat, été 2016, Fabrice Charles, Isabelle Franques et François Arbon

Merci aux partenaires du projet : La Communauté de communes du pays de Murat (création et diffusion), la ville de Murat et l'association Le Cornet de Murat (diffusion)

La bande-annonce


Le film

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU PROJET "HOMO LABORANS"

Télécharger
Dossier du projet "Homo Laborans" / Création et diffusion
Si vous êtes curieux ou intéressé par notre projet, voici le dossier qui vous donnera différents éléments sur le contenu, la mise en place ou le budget de celui-ci. Dans tous les cas, n'hésitez pas à nous contacter pour en discuter avec nous.
DossierHL300517Diff-CA.pdf
Document Adobe Acrobat 7.0 MB