AUJOURD'HUI en 2022

Évènements, actions et tournage

Vous tenir informés de nos actions en 2022 et vous permettre d'y participer, voici quelques informations donnés au fur et à mesure des réalisations que nous pouvons faire dans le cadre de ce projet. Au plaisir de vous voir bientôt avec nous sur ces évènements ou créations !

ÉVÈNEMENT #1, Chasse au trésor au cimetière des Carmes, 20 AU 22 MAI 2022

 Vendredi 20 mai 2022 de 9h à 12h :

Chasse au trésor avec les scolaires inscrits à l'évènement : parcours ludique, interactions avec des étudiants en Design d'espace et avec l'équipe artistique (ateliers et performances) 

 

 

Samedi 21 et dimanche 22 mai de 10h30 à 17h30

 Visite en accès libre pour les familles et les visiteurs individuels ou en groupe sur place au cimetière des Carmes, par téléphone (sur place ou à distance) au 04 44 05 01 84, et par notre page internet (voir les détails ci-dessous accessible à partir du samedi 21 mai à 9h)

 

CIMETIÈRES DES CARMES, 11 rue du souvenir français, 63100 Clermont-Ferrand 



Votre visite à distance

ELLE EST ACCESSIBLE VIA NOTRE SERVEUR VOCAL AU 04 44 05 01 84 OU PAR NOTRE PAGE INTERNET CI-DESSOUS :

SUR PLACE OU À DISTANCE, VOUS AVEZ LA POSSIBILITÉ DE PRENDRE OU TÉLÉCHARGER UNE CARTE ET UN LIVRET :

Télécharger
LIVRET D'ACTIVITÉS DES VISITEURS
À partir de ce livret vous pouvez suivre notre visite sur place ou à distance par le téléphone ou le site internet
livret_ChasseAuTresor_VersionFinale.pdf
Document Adobe Acrobat 1.6 MB

Nous n'avons pas pu nous arrêter sur tous les trésors architecturaux, esthétiques et naturels présents dans le cimetière des Carmes mais vous aurez ici l'occasion de vous intéresser à quelques éléments présents dans ce cimetière, et vous pourrez poursuivre votre visite selon vos intérêts propres et vos explorations sur internet (ou sur place si vous pouvez vous y rendre à un moment donné).

 

EN LIEN AVEC LES POINTS  DE LA VISITE QUE NOUS PROPOSONS DANS CETTE CHASSE AU TRÉSOR INDIQUÉS DANS LE LIVRET (téléchargeable ci-dessus), nous avons collecté différents éléments que vous pouvez écouter, regarder ou lire :

MEMORIAL DE 1914-1918

 

Prévu en 1920 et inauguré en 1924, ce monument est l'oeuvre de l’architecte André Papillard (1880-1964) , le décor est du sculpteur Jean Camus (1877-1955). Le braséro en fer forgé et bronze a été réalisé par  Pierre Coulon (1887-1974), ferronnier d’art à Clermont-Ferrand. 

 

L'architecte André Papillard est aussi celui de la grande pharmacie de la place de la fontaine à Montferrand (vers 1928). Nous vous avons mis une photo récente de cette pharmacie ici à gauche.

 

Voici pour cette visite à distance un extrait audio du poème à un aspirant tué d’Henry de Montherlant : https://montherlant.be/audio-31-montherlant-poeme-2.html

 

 

 

 

CACHE-CACHE BUISSONS

 

 

Je vous invite ici à visionner un extrait des Vacances de Monsieur Hulot de Jacques Tati où le personnage principal joué par le réalisateur a eu un problème avec sa voiture sur son trajet de vacances et arrive par accident dans un cimetière pendant une inhumation...

Voici une façon artistique à la fois ludique et respectueuse d’investir un cimetière avec finesse et humour :

 

HOMMAGE À BOIROT

 

Le dessin représenté ici est celui d'Eugène Delorieux réalisé en 1833. Deux ans après la mort d'Antoine Boirot à Clermont-Fd. Cette chapelle est actuellement un lieu de résidence pour un artiste des arts en balade, Grégoire Delanos, qui y expose ce we. Ce dessin montre également l'atmosphère du cimetière des Carmes de l'époque, assez sobre et monacale (par son histoire), et La Chapelle semble sortir des arbres.

 

Le monument d'hommage à Boirot est d'un style néo-classique comme cette chapelle et nous vous mettons ici la description architecturale faite par les auteurs du livre sur le cimetière des Carmes du monument à Boirot (voir la référence ci-dessous) : " Sur un haut stylobate (socle), ce monument néo-classique de plan carré présente quatre face semblables composées chacune d’une baie à arc en plein cintre flanquée de colonnes engagées d’ordre dorique à fût cannelé qui supportent un entablement que couronne un fronton triangulaire. La frise de l’entablement se compose de triglyphes à gouttes et de métopes. Un acrotère d’angle est disposé à l’aplomb de chaque colonne. Chacun des frontons présente un décor sculpté différent : sablier ailé, balance, couronne de lauriers et lampe. À l’intérieur de cet édicule, sur un haut piédestal, repose une urne en partie recouverte d’un voile. Les quatre face du stylobate, ponctuées à chaque angle d’un flambeau renversé portent des inscriptions en l’honneur d’Antoine Boirot."Pascal Piéra et Daniel Lamotte

Un livre est consacrée à ce cimetière si vous voulez continuer la visite en lecture :

"Le Cimetière des Carmes de Clermont-Ferrand", par P.PIERA ET D.LAMOTTE, édité en 2004 chez Un, deux, quatre

 

Vous pouvez aussi consulter la page wikipedia consacrée au cimetière :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cimetière_des_Carmes_(Clermont-Ferrand) 

 

Ou la bibliothèque d'images en ligne :

https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Cimetière_des_Carmes

TOMBE EN BOIS ?

 

Cette tombe de la famille Pierretière-Goux a été réalisée par l'entrepreneur Seguin, elle est en pierre de Volvic et montre un faux tas de pierre orné d'une fausse croix en bois avec une pierre tombale cernée d'une cloture en faux rondins de bois.

Ce style faux bois ou rocaille est devenu désuet voire considéré comme de mauvais goût parce que les artisans-rocailleurs utilisent du ciment (qui n'est pas considéré comme un matériau noble) et que ce sont des artisans et non des artistes qui le réalisent.

Les relations entre art et artisanat peuvent être complexes et changeantes selon les époques, vous trouverez un article pour alimenter cette réflexion au lien ci-dessous, dont nous n'avons donné qu'un extrait, l'introduction de l'article.

 

 

JOURDAIN Anne, « Réconcilier l'art et l'artisanat. Une étude de l'artisanat d'art », Sociologie de l'Art, 2012/3 (OPuS 21), p. 19-42. DOI : 10.3917/soart.021.0019. URL : https://www.cairn.info/revue-sociologie-de-l-art-2012-3-page-19.htm

 

Introduction de cet article : « Si la distinction entre la figure de l’artisan et celle de l’artiste n’a pas toujours existé [1], elle semble néanmoins fermement établie aujourd’hui dans les sociétés occidentales. En France en particulier, l’artisan et l’artiste se distinguent par leurs modes de formation, leurs statuts juridiques, leurs marchés ou encore leurs modes de reconnaissance [2]. Dans ce contexte, l’artisanat d’art se présente comme un phénomène énigmatique : il désigne en effet des professionnels qui empruntent à la fois au régime de l’art et à celui de l’artisanat pour exercer leur métier (qualifié de « métier d’art »). Les artisans d’art se caractérisent ainsi par la maîtrise d’un savoir-faire technique qu’ils appliquent à un matériau non périssable (bois, cuir, terre, verre, etc.) pour réaliser des pièces utilitaires ou décoratives avec une visée esthétique. Ce sont des céramistes, des ébénistes, des maroquiniers, des tapissiers, des verriers... Le terme qui les rassemble – « artisanat d’art » – traduit en lui-même la volonté d’effacer le clivage, historiquement construit, entre art et artisanat. À travers les discours des professionnels et surtout ceux des institutions qui les représentent, l’artisanat d’art se présente comme un secteur dans lequel la distinction entre art et artisanat est rendue caduque [3].

[1]Voir Moulin R., « De l’artisan au professionnel : l’artiste »,…

[2]Sur les artisans, voir Zarca B., L’Artisanat français. Du…

[3]Dans un dossier de presse constitué en 2004 par la Société…

 

Voici en dessous, deux petits portraits vidéos d'artisans-rocailleurs de quelques minutes, illustrant plus concrètement cette façon de travailler :


DRAPEAUX DU CIMETIÈRE MILITAIRE

 

Pour illustrer d'une autre manière ce point d'arrêt du cimetière que nous avons à la fin du livret, je vous propose d'aller sur la page internet que l'Institut National de l'Audiovisuel a consacré à l'histoire de notre drapeau tricolore, du point de vue de la télévision et de ses archives. On peut y voir, entre autres, Léon Zitrone, célèbre présentateur TV des années 90, enquêter sur l'histoire du drapeau :

https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/pourquoi-le-drapeau-francais-est-il-bleu-blanc-et-rouge

 

Dans un court-métrage que nous avons réalisé en 2015, vous pouvez voir ce carré militaire avec les drapeaux français et allemands ainsi que d'autres endroits du cimetière des Carmes. Vous retrouverez l'ambiance sonore du cimetière en plus de la création musicale de François Arbon au sein de la bande sonore du film. La vidéo est visible ci-dessous :

ENVIRONNEMENT

 

La nature est assez remarquable dans le cimetière des Carmes et la vie animale, végétale et des insectes y est foisonnante pour un milieu urbain. Plusieurs personnes y travaillent tous les jours pour entretenir les espaces verts et les bordures d'allées ou de tombes. Les haies sont toujours très bien taillées et l'herbe coupée régulièrement. Toute cette vie n'est pas forcément valorisée dans ces lieux alors qu'elle est très présente à travers une biodiversité très riche si on y fait attention et si on arrête de considérer la nature comme un décor. Pour illustrer ce changement de point de vue qui nous permet de considérer l'environnement comme un lieu vivant et habité auquel on peut être plus attentif, je vous propose de vous intéresser aux écrits d'Estelle Zhong Mengual, que j'ai découverte grâce à Julien Daillère, et à son livre "Apprendre à voir ", qui nous propose "d'équiper notre oeil pour saisir le vivant autour de nous".